Mesdames, Messieurs,

Chères paroissiennes, chers paroissiens,

Chers amis,

 

En cette journée qui marque le point d’orgue de ce projet immobilier, je tiens au nom du Conseil paroissial, à remercier toutes les personnes qui y ont participé :

–       Tous les collaborateurs de la Coopérative d’habitation Cité Derrière, et plus particulièrement M. Philippe Diesbach, président fondateur, pour son professionnalisme, sa rigueur et sa générosité

–       M. Hans-Peter Sacher, notre architecte, qui sut défendre les intérêts paroissiaux tout au long du projet. On lui doit notamment le local des jeunes et l’esthétique très réussie des bâtiments

–       Toutes les entreprises et artisans qui ont œuvré à l’édification des trois bâtiments, et un merci tout spécial à Mme Rachel Dégout, directrice des travaux

–       L’administration communale avec qui la collaboration fut constructive et fructueuse

–       L’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud pour sa défalcation de notre redevance annuelle, qui a allégé nos déficits de ces années délicates sur le plan financier

–       Le Conseil de paroisse qui a soutenu ce projet en plus de toutes les autres tâches, et plus particulièrement M. André Merlo, nommé second de Mme Dégoud

–       Et enfin, vous tous, chers paroissiens, qui avez fait confiance à votre Conseil et qui avez accepté à une large majorité ce projet lors de l’Assemblée paroissiale extraordinaire du 4 novembre 2014. J’ose espérer que vous n’êtes pas déçus du résultat.

Avant de conclure, j’aimerais encore remercier deux personnes qui ont été un peu oubliées jusqu’à présent. Le premier n’est malheureusement plus de ce monde, puisqu’il s’agit de M. Martial Cherbuin, ancien géomètre et paroissien actif. Nous avons la joie d’accueillir son épouse, Mme Rosette Cherbuin, et l’une de ses filles, Mme Claude-Marie Marcuard. Lors de l’établissement de son testament, M. Cherbuin a légué une somme de Fr 10’000.— à la Paroisse. A l’époque, les comptes étaient équilibrés et après réflexion, le Conseil a attribué cette somme en premiers frais générés par ce projet. C’était l’étincelle qui a mis le feu aux poudres. S’il était encore parmi nous, je crois qu’il serait satisfait du résultat de l’explosion qu’il a provoquée ! Pour vous remercier, je vous demanderai, Mesdames, de vous approcher pour recevoir un petit souvenir de cette journée.

La seconde personne est un ami de 40 ans. Il ne s’agit pas de son âge mais de la durée de notre amitié. Il est banquier, travaille à la BCF et habite Vuadens. Et je peux vous assurer que lorsqu’on se lance dans un projet pareil, un ami banquier, c’est de l’or en barre. Comme il n’était pas question de financer cette construction par une banque d’un état catholique, il avait tout le recul et l’objectivité nécessaires pour bien me conseiller. Merci Alain, pour tout le temps que tu m’as consacré au téléphone pour m’instruire des aspects financiers d’une telle opération. Et merci à son épouse, pour lui avoir soustrait quelques soirées avec son conjoint. De la part de la Paroisse, recevez également un petit souvenir de cette journée.

 

                                                                                                          Jean-Louis Crot, président du CP