Mercredi 20 mars 2019

L’Eternel regarde au cœur (1 Samuel 16,1-13)


Lire le texte

« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. » Cette phrase tirée du Petit Prince de Saint-Exupéry aurait bien pu se trouver aussi dans ce passage de Samuel. Le cœur (leb en hébreu) n’est pas seulement le lieu des sentiments, mais aussi de la pensée et de la raison, la personne dans son entier. Le cœur de David est pur, comme celui d’Aladin dans le conte des Mille et Une Nuits, comme les cœurs de tous ceux dans les béatitudes qui sont appelés à voir Dieu. C’est comme si les apparences avaient un peu prévalu dans le choix du premier roi et que là, l’Esprit cherche plus profond. Un cœur pur ! Ce qui ne fera pas de David un roi parfait, mais un homme qui saura le reconnaître et s’en repentir et se tourner à nouveau vers Dieu quand il aura fauté. Il restera dans les esprits comme le fondateur de Jérusalem et le premier grand roi d’Israël, celui qui unifiera le royaume et lui donnera sa prospérité. Et dans sa descendance naîtra le Messie, le Christ Jésus. Saül a été choisi puis rejeté. David restera dans l’alliance avec Dieu. Heureux les cœurs purs qui restent humbles et ne se font pas obscurcir par l’orgueil et la peur. Dans les temps de joie comme dans les difficultés, ils savent regarder Dieu, crier à lui et poursuivre leur route.

Delphine Collaud

Prière: Seigneur, accueille-nous dans ton amour et purifie nos cœurs, rends-nous humbles et confiants.  

Référence biblique : 1 Samuel 16, 1 - 13

Commentaire du 21.03.2019
Commentaire du 19.03.2019