David et Goliath

Prédication du 28 mai 2017, Aigle, du pasteur Didier Heller

Textes bibliques: 1 Samuel, chapitre 17

 

Effrayant, tout simplement effrayant. Voyez ce géant qui s’avance pesamment. A chacun de ses pas, le sol tremble. Il a presque trois mètres de haut.

Goliath est le héros de l’armée des Philistins, un peuple venu de l’Ouest, un peuple relativement belliqueux, et depuis presque toujours, les Philistins disputent aux tribus d’Israël le pays de Canaan.

Les deux armées sont campées face à face, sur des collines de part et d’autre de la vallée. Le moral des troupes d’Israël est au plus bas :

le roi Saül est malade, son avenir est incertain. Incertain aussi le résultat de la bataille imminente. Car lorsque le roi flanche, les soldats en subissent le contrecoup. En ces deux armées face à face, deux civilisations s’affrontent, de même que deux religions.

Il ne s’agit pas ici d’une simple escarmouche tribale sans conséquences : Mais le sort du peuple de Dieu est en jeu, l’existence d’Israël est menacée. Le drame est à son comble. Chaque jour, matin et soir, à l’heure de la prière, mais comme pour empêcher les Israélites de prier,

Goliath s’avance dans la plaine et lance son défi, avec insolence. Le défi de Goliath se répète pendant 40 jours.

40 jours, c’est le temps qu’il a fallu à Moïse pour recevoir les deux tables de la loi révélant la volonté de Dieu.

40 jours, c’est le temps qu’il a fallu à Dieu pour conclure son alliance avec Israël.

Dans le personnage de Goliath, ces 40 jours de défi représentent symboliquement le temps qu’il faut pour défaire cette alliance.

Goliath travaille à démolir ce que Moïse a construit.

***

Il y a bel et bien une dimension spirituelle importante dans ce conflit militaire: Dans son peuple défié, c’est Dieu lui-même qui est pris à partie, qui est défié. Restons un instant sur ce défi.

– Plus tard, c’est Jésus qui sera défié, avec les 40 jours de la tentation

– Et encore plus tard, aujourd’hui,

Quels sont les défis qui sont lancés au peuple de Dieu que nous sommes?

Qui sont les Goliath de notre temps qui défient Dieu?

Il y a toujours des défis actuels:

Le peuple de Dieu est défié aujourd’hui par la violence raciste, et une certaine Marine en a fait son fond de commerce.

  1. Le peuple de Dieu est défié aujourd’hui par les matérialistes, qui veulent voir et toucher pour croire.
  2. Le peuple de Dieu est défié aujourd’hui par ceux qui disent que Dieu n’existe pas.
  3. Le peuple de Dieu est défié aujourd’hui par l’indifférence
  4. Goliath aujourd’hui, c’est la télévision qui fait de nous des esclaves.
  5. Goliath aujourd’hui, c’est la puissance de l’argent.
  6. Goliath, c’est ceux qui imposent leur vérité aux autres.
  7. Goliath est là chaque fois qu’on manque de respect à un plus petit.
  8. Goliath enfin, c’est nous-même lorsque nous oublions de nous aimer, comme Dieu nous aime.

Il y a des défis anciens et actuels, et il y a des manières anciennes et actuelles de relever le défi.

David arrive sur le front au moment où, pour la quarantième journée consécutive, retentit le défi de Goliath.

Un jour clé, car un jour plus tard, et c’en était fini symboliquement d’Israël comme peuple de l’alliance.

Le jeune berger remarque l’effroi que provoquent sur les troupes les paroles du géant. Il va et vient parmi les soldats; il les questionne;

et David interroge. Il a y quelque chose de pathétique dans le face à face de David et de Saül; D’un côté, un jeune berger téméraire;

de l’autre, un vieux roi fatigué. L’issue de ce face à face est presque aussi décisif que celui des deux armées qui les entourent.

C’est la confrontation du passé et du futur d’Israël.

Saül arrive au bout de son règne; David commence déjà le sien, d’ailleurs, symboliquement Saul lui remet son armure, un peu comme deux présidents de la France qui se transmettent leur investiture. Surtout, David proclame sa confiance en Dieu. Le combat décisif est sur le point de s’engager. David laisse l’armure et choisit d’autres armes. Remarquons que David ne rejette pas toutes les armes humaines pour n’utiliser que les armes de Dieu. Pour arme, David emploie la ruse, Dieu sait si c’est une arme humaine ! Il saisit un bâton pour cacher sa fronde et détourner l’attention du géant. Arrêtons-nous un instant sur le choix des armes qui est crucial dans tout conflit.

Lorsqu’il y a conflit,

– nous savons tous que la montée en symétrie est le dernier recours

– dans les combats militaires, la diplomatie a davantage de succès que la montée en symétrie de la violence.

– et dans les conflits humains de tous les jours, la bonne maîtrise de la parole a davantage de succès que la montée en symétrie de la violence verbale.

C’est une donnée essentielle qui m’a été confirmée dans ma formation en leadership,

C’est une donnée essentielle que les nouveaux cadres d’entreprise apprennent également:

L’usage de la force, du pouvoir direct ou du licenciement est signe d’un échec.

Par contre, la force de persuasion, la négociation, la vision et la confiance sont des armes nettement plus efficace, pour atteindre son objectif.

Si on en revient à David et Goliath, la montée en symétrie de la violence est malheureusement déjà la, et il faut combattre.

Mais il est intéressant de noter que ce n’est pas la force de Goliath qui l’emportera, mais la ruse de David.

Et de même, ce n’est pas l’orgueil de Goliath qui l’emportera, mais la confiance en Dieu de David.

Et je suis persuadé que dans tout conflit armé ou interpersonnel, ce sont bien des voies détournée qui tiennent la solution.

Ce sont des solutions qu’il faut chercher, non des affrontements. Et je suis aussi persuadé qu’avec nous, Dieu opère de la même manière, avec l’espérance en ligne de mire, et la recherche de l’alliance.

***

David ouvrira un avenir au peuple d’Israel, il redonnera la confiance à un peuple qui l’avait perdue. Et bien après lui, un nouveau David apparaîtra, ce fils de David en Jésus-Christ, qui aura aussi pour mission de restaurer la confiance, et de ne pas utiliser des moyens de pressions habituels pour atteindre son but.

C’est même la faiblesse qui sera sa force. »La faiblesse de Dieu qui est plus forte que la force des hommes »

En conclusion, voici pour moi de nouvelles victoires de David contre Goliath,des victoire de Dieu aujourd’hui.

2.C’est une victoire de Dieu quand des peuples renversent des dictatures puissantes par des méthodes non-violentes.

3.C’est une victoire de Dieu quand un dépendant est libéré de sa dépendance.
4.C’est une victoire de Dieu quand un malade a un instant de sourire à̀ l’hôpital
6.C’est une victoire de Dieu quand notre foi tient bon dans les difficultés.
7.C’est une victoire de Dieu quand nous arrivons à garder notre calme dans des conflits
8.C’est une victoire de Dieu quand nous pouvons accorder notre pardon
9.C’est une victoire de Dieu quand des gens découragés retrouvent l’espérance.
10.C’est une victoire de Dieu partout où la paix l’emporte sur la haine.

Les plus grandes victoires sont celles que nous remportons
non pas sur les autres, mais sur nous-mêmes.

Amen